Gestion Cabinet médical Etude de cas Merise : MCC - MCT - MCD - MOT - MOD et la liste des outils Exercice Corrigé Merise

Cas Merise : Gestion Cabinet Médical 

Le docteur Knock a décidé d'ouvrir un cabinet médical.
   
      
Comme d'habitude, il demande toujours les symptômes aux patients "cela vous gratouille ou vous chatouille ?" pour leur  prescrire une ordonnance. Lors de sa consultation, il peut effectuer différents actes (consultation simple, point de suture, infiltration, sclérose...)

Seulement, maintenant, il faut tout noter. La pharmacie du coin peut téléphoner pour demander la vérification d'une prescription et la Direction départementale de l'aide sanitaire et sociale surveille les maladies à déclarer (méningite dans une école par exemple). Une déclaration doit lui être envoyée obligatoirement, en moyenne une par an.

Le docteur Knock hésite à s'informatiser, aidez-le.

Il reçoit un malade toutes les demi-heures et travaille 10 heures par jour, 200 jours par an. Un malade vient tous les 6 mois, reste 5 ans en moyenne et présente 2 symptômes en moyenne. Une prescription contient 2,5 remèdes en moyenne. Une ordonnance est délivrée une consultation sur deux. Un acte est exécuté par consultation. Une consultation diagnostique 1 maladie en moyenne.

Supposons qu'il existe 1 000 médecins, 1 000 maladies, 500 symptômes, 3 symptômes par consultation, 10 000 remèdes. 
Une partie du MCD a déjà été effectuée. Nous ne considérerons que la prescription et non les résultats d'examen, vus en partie lors du cas du cabinet animal.

Construire le MCC, le MCD, le MCT, le MOT, le MOD (historique sur 10 ans) et la liste des outils.

------------------------------------------------------------------------------------------------------   
Correction
------------------------------------------------------------------------------------------------------

Corrigé de l'exercice : Gestion Cabinet médical

1. MCC
 
1.1 Fonctions et domaines
 
Sont pris en compte dans ce MCC les domaines principaux : "prescrire" et "vendre la prescription". Nous supposons  qu'effectuer des actes médicaux tels que planter des aiguilles, poser des ventouses ou détordre le cou font partie du domaine "prescrire".

Ne sont pas pris en compte d'autres domaines aussi importants mais difficilement informatisables : "compatir", "tranquilliser  le patient", "éduquer le malade" sur sa maladie ou "procédurier" en cas de procès.

1.2 Partenaires

Les partenaires sont la pharmacie, la Direction Départementale de l'aide Sanitaire et sociale et le patient.

1.3 Messages et informations

Les messages pris en compte sont échangés avec les partenaires identifiés. Les demandes d'examen avec un laboratoire ou les arrêts de travail ne sont pas pris en compte.
 
Déclaration maladie  : nom médecin, libellé maladie, nom malade, date déclaration.

Demande de contrôle : nom médecin, nom malade, date ordonnance.

Demande de remboursement : montant de l'acte, code de l'acte.

Ordonnance  prescrite : date ordonnance, nom médecin, nom malade, médicament prescrit.

Paiement consultation : montant du paiement, date du paiement.

Prescription : date début prescription, date fin prescription, posologie, médicament.

Symptôme : nom malade, date début symptôme, libellé symptôme, intensité du symptôme.

 
 
 
2. MCT

Les trois opérations conceptuelles sont :  

  
 
Diagnostiquer pour prescrire, c'est certain, pour guérir ou retarder l'effet de la maladie, cela l'est moins. La déclaration obligatoire de certaines maladies fait suite au diagnostic.

Contrôler les ordonnances prescrites.

Encaisser les montants de la consultation.

3. MCD

Le modèle de données est une synthèse des modèles de l'ordonnance et de l'exercice sur la compréhension du MCD. Les individus peuvent avoir de nombreux synonymes : maladie ou pathologie, ordonnance ou prescription, malade ou patient, remède ou médicament, symptôme ou plainte, médecin ou confrère.


  
Une prescription ou un traitement est un ensemble de posologies de médicaments à prendre. Si le médecin déclare "Vous prendrez de la poudre de perlin pendant un mois, puis de la graisse de pinpin pendant deux mois", il y aura (dans ce modèle) deux prescriptions.

Quelle est la relation entre consultation et prescription ? Si le même traitement est donné plusieurs fois au même patient, est-ce la même prescription ou deux prescriptions différentes ? Les deux réponses sont possibles. Ici, il est supposé que la prescription est la même, d'où la cardinalité 1N,0N entre prescription et consultation.
 
La relation "suivre patient" entre malade et médecin existe afin de connaître les confrères et renvoyer l'ascenseur. La relation "retarder échéance" permet de connaître les remèdes des maladies. Actuellement, il existe des Vidal électroniques permettant de connaître les posologies des médicaments et des systèmes experts pour le traitement à appliquer.

Les informations des individus sont :

Acte : code acte, montant acte.

Consultation : date consultation, montant consultation.

Malade : nom malade, prénom malade, adresse malade, n° téléphone, date naissance.

Maladie : code maladie, nom maladie, déclaration obligatoire.

Médecin : nom médecin, prénom médecin, adresse médecin.

Prescription : n° prescription, date début prescription, date fin prescription.

Remède : code médicament, nom médicament, conditionnement (gélules, suppositoires...), couleur.

Symptôme : code symptôme, nom symptôme.

Les informations des relations sont :

Acteur : quantité acte.

Associer : probabilité d'apparition.

Détecter : date début symptôme, intensité symptôme.

Diagnostiquer : déclaration effectuée.

Doser : timing prise, posologie.

4. MOT 

Les postes de travail sont le "médecin" et le "secrétaire médical".

La procédure (le schéma est sur la page suivante) reflète la répartition des opérations organisées entre le médecin et sa secrétaire. Le médecin examine le malade et déclare lui-même les maladies pour des raisons de confidentialité. Sa ou son secrétaire note les coordonnées du malade, saisit la feuille de maladie, fait signer le médecin et traduit son écriture. Il encaisse le montant de la consultation et répond à la pharmacie sur sa demande de vérification de la prescription.

5. MOD

Le modèle de données s'enrichit du concept de "document".
  
 
 

 
Suite du MOT

Trois types de documents existent : la feuille de maladie, liée à une consultation, l'ordonnance, liée à une consultation et à une ou plusieurs prescriptions, et la déclaration à la DDASS, liée à une consultation et à une maladie. Si le document était envoyé à plusieurs personnes, un individu "destinataire" serait nécessaire.

Les informations de l'individu document sont : n° document, type de document, date document.

Volumes des données

20 malades par jour sont examinés 200 jours par an. Un malade a un rendez-vous en moyenne tous les six mois. Cela donne 4 000 consultations par an pour 2 000 malades. 

Un malade change de médecin tous les cinq ans, soit, sur 10 ans, 4 000 malades à mémoriser.

Les documents sont les ordonnances (20 000), les feuilles de maladie (40 000) et les déclarations à la DDASS (une par an).

Les volumes sont : 
 

 
6. Liste des outils

Les outils sont, par opérations organisées :

Opération "Prise en compte des coordonnées". 
 

Opération "Prise en compte des symptômes". 
 
 
Opération "Saisie feuille maladie". 
 
 
Opération "Signer feuille maladie". 
 
 
Opération "Encaisser montants". 
 
  
Opération "Contrôler ordonnance". 
 
 
Opération "Déclarer maladie". 
 
 
Récapitulatif. 
 
 
Charges de spécification et de programmation : 
 
           

Article plus récent Article plus ancien

Leave a Reply