Jeu d'essai Merise Exemple Pratique Gestion Stock MCD MLD Exercice Corrigé gestion de Stock TP Gestion Stock MCD

1 - Introduction : 

Un jeu d'essai permet de concrétiser, par des exemples choisis, les traitements et les données. Il est indispensable dans le cadre de progiciel et dans le cas où l'utilisateur final a des difficultés à formaliser, structurer les données et avoir un discours cohérent.
  
L'objectif de cet exercice est de montrer ce qu'est un jeu d'essai. Il faut comprendre sa logique et compléter les tableaux par ce qui peut être déduit par des règles de calcul. La construction de modèle de données est demandée à la fin.

Le jeu d'essai est construit à partir du cas Gommetcrayon. Lors de la construction d'un jeu d'essai, des exemples sont pris couvrant les différents cas de fonctionnement. Pour ce jeu d'essai, nous prenons le cas de deux services utilisateurs Alu et Bois, de trois fournitures, des gommes, des crayons et des téléphones, et de deux fournisseurs Dété et Dhiver.

Les principes de fonctionnement sont les suivants. Les demandes des services sont consolidées et constituent les besoins bruts. Après déduction du stock existant, les besoins bruts deviennent des besoins nets. Ensuite sont calculées les quantités à approvisionner par article en fonction du stock d'alerte et du stock maximum. La quantité à commander tient compte de  la taille du lot d'approvisionnement du fournisseur retenu. La valeur du stock est calculée mensuellement par article. Pour corser le tout, un fournisseur ne livre que partiellement sa commande.

Les phases de ce jeu d'essai sont :
 
  • la description du stock à un jour J, le 20 octobre, et des règles de réapprovisionnement ;
  • les demandes de fournitures des différents services, les 21 et 22 octobre ;
  • la réponse dans le cas de présence de la fourniture demandée; les 22 et 23 octobre ;
  • le calcul des besoins nets (règle 1) du 24 octobre ;
  • le calcul des quantités à approvisionner (règle 2) ;
  • le calcul des quantités à commander ;
  • la réception des commandes fournisseurs ;
  • le calcul de la valeur du stock en prix unitaire moyen pondéré (règle 3) ;
  • un état de restitution demandé (les jeux d'essai permettent, dans le cas de choix de progiciel ou de jeu de test, de vérifier le calcul correct du boulier moderne appelé ordinateur).
  
La construction du modèle de données est demandée en trois phases, par deux exemples partiels et le modèle complet.

2 - Stock au jour J et règles de réapprovisionnement.

La quantité de fournitures du stock est donnée sans tenir compte du conditionnement de la fourniture (exemple : les gommes sont livrées par boîtes de 20, il y a 10 gommes en stock). Le stock d'alerte est le seuil de réapprovisionnement, le stock maximum est le stock physiquement stockable. Le stock varie entre le maximum et le stock d'alerte, moins la quantité consommée pendant le délai de réapprovisionnement.
 

 

Le stock d'alerte nul des téléphones signifie que les approvisionnements en téléphones se font à la demande.

3 - Demandes de fournitures des secrétariats des 21 et 22 octobre.

Les demandes de fournitures sont effectuées au service fourniture par service utilisateur.
 


4 - Don immédiat


Les demandes de fournitures donnent lieu à un don immédiat si les fournitures sont considérées comme spéciales (exemple : le téléphone), et si la quantité en stock est suffisante.
 


5 - Calcul des besoins nets au 24 octobre (exercice 1)

Les demandes en cours regroupent les demandes de fournitures, en stock ou non.

5.1 Définition des besoins bruts

Les besoins bruts sont les sommes des quantités demandées par les différents services.



5.2 Définition des besoins nets


Les besoins nets représentent la différence entre les besoins bruts et la quantité en stock.
 


Si le dernier chiffre est négatif, cela signifie qu'il restera des articles en stock après distribution. La commande aura lieu si le stock d'alerte est atteint. S'il est positif, le stock actuel est insuffisant et la commande aura toujours lieu.

6 - Calcul de la quantité à réapprovisionner (exercice 2)

La quantité de fournitures à approvisionner doit permettre de satisfaire les besoins (des services) nets, et de compléter la quantité stockée au stock maximal, si le stock d'alerte est atteint après le don.
 


Si le stock d'alerte est atteint après le don, la quantité à commander doit permettre d'atteindre le stock maximal avant redistribution.
 


7 - Tarifs et conditionnements fournisseur

Une fourniture peut être obtenue par les deux fournisseurs Dhiver et Dété dont les tarifs et les conditionnements sont :
 


8 - Passage des commandes fournisseur (exercice 3) le 24 octobre

Après choix du fournisseur en fonction du prix, les commandes sont passées. La quantité commandée est comptée en conditionnement du fournisseur.

La quantité commandée peut être inférieure à la quantité à approvisionner, car le nombre de boîtes commandées doit donner un nombre de fournitures en stock inférieur au stock maximal. Par exemple, la commande peut indiquer 40 gommes alors que la quantité à commander était de 48 gommes. Une boîte de gommes en plus aurait fait dépasser la quantité stockable maximale.

8.1 Commande fournisseur Dété
 

8.2 Commande fournisseur Dhiver
 


9 - Réception - Entrée en stock

Si un fournisseur livre partiellement la commande, le stock tiendra compte des quantités reçues.

9.1 Livraison partielle du fournisseur Dété
 
 
9.2 Livraison du fournisseur Dhiver
 


Stockage des fournitures le 26 octobre
Le stock est augmenté des quantités reçues. Le stock est :
 


10 - Etat du stock après distribution (exercice 4)

Le stock final prévu est la quantité de fournitures prévue en stock lorsque les dons auront été effectués et lorsque les fournisseurs auront livré les commandes. Il se calcule en additionnant la quantité en stock et la quantité à recevoir, moins la quantité à donner.
 


11 - Don par service
  
La quantité demandée est servie en une seule fois.
 


12 - Historique des dons par service (exercice 5)


Les dons de fournitures sont mémorisés  afin de connaître la consommation de chaque service.

Historique général du service Alu
  


Historique général du service Bois
 


13 - Calcul du PUMP par produit et valorisation du stock (exercice 6)

L'inventaire du stock permet de connaître les quantités stockées et de les valoriser suivant la méthode du prix unitaire moyen pondéré : 

PUMP = (Prix unitaire d'achat de la fourniture * Quantité achetée à ce tarif)  / nombre total de fournitures. Il est calculé mensuellement la plupart du temps.

Exemple : 3 gommes achetées à 5 francs et 7 gommes achetées à 10 francs le même mois entraînent un PUMP égal à : (3*5+7*10)/10 soit 8,5 francs. Il faut tenir compte du stock initial au PUMP précédent.

Supposons que le stock et le PUMP des matières le 1/10 étaient de :
  

Les achats du mois d'octobre sont :

  

Quel est le PUMP des gommes au mois d'octobre, compte tenu des achats ?


Quel est le PUMP des crayons au mois d'octobre, compte tenu des achats ?


Quel est le PUMP des téléphones au mois d'octobre, compte tenu des achats ?


Quelle est la valeur du stock fin octobre ?
 


Nous supposons que les fournitures données sont consommées et ne rentrent pas dans le calcul de valorisation du stock. Ce n'est pas exact car les téléphones existent toujours.

14 - Construire le MCD du jeu d'essai (exercice 7)

14.1 En partant des règles de réapprovisionnement et du stock :
 


14.2 En partant des demandes de fournitures :

 


14.3 Formalisant tout :

-------------------------------------------------------------------------------------------------
                 

Article plus récent Article plus ancien

Leave a Reply